On aime, on en parle #8 - Centre Culturel Communautaire des Cordeliers

 

Retrouvez ci-dessous tout ce dont on a parlé le 4 février 2020. Certains coups de cœurs évoqués se trouvent dans nos collections, d'autres non. Retrouvez la liste complète ci-dessous.

OPAC Sélection de notices

Et aussi :

 

  8onaime la lloronaLa Llorona de Jayro Bustamante avec María Mercedes Coroy, Sabrina de La Hoz, Julio Diaz- 2020 (en salle au Cinéma des 4C du 5 au 18 février 2020)

Selon la légende, la Llorona est une pleureuse, un fantôme qui cherche ses enfants. Aujourd’hui, elle pleure ceux qui sont morts durant le génocide des indiens mayas. Le général, responsable du massacre mais acquitté, est hanté par une Llorona. Serait-ce Alma, la nouvelle domestique ? Est-elle venue punir celui que la justice n’a pas condamné ?

 

8onaime esclavage reparation

 

 Esclavage réparation : les lumières des capucins et les lueurs des pharisiens de Louis Sala-Molins - 2014 

Dans le contexte d'actions judiciaires sur les réparations du crime de traite négrière en France et aux Antilles, l'auteur commente deux livres écrits par des frères capucins au XVIIe siècle contre l'esclavage : Conclusions sur la liberté des nègres et de leurs aïeux, autrefois païens et désormais chrétiens et Esclaves libres ou Défense juridique de la liberté naturelle des esclaves.

 

 

8onaime om al aagayeb

 

Om Al Aagayeb de Naissam Jalal - 2019

Enregistré au Caire avec 12 musiciens égyptiens, dont certains comptent parmi les plus grands noms de la musique égyptienne classique, cet opus est une déambulation dans l'Egypte musicale d'hier et d'aujourd'hui, un récit personnel et introspectif, un petit bijou de vie et de poésie.